EUROPOL et la gendarmerie française démantèlent un réseau ivoirien à l’origine d’une escroquerie de plus de 13 millions d’euros

Ivorycoasttribune.com

Une enquête d'un an menée par la Gendarmerie Nationale - Section de Recherches d'Agen, sous l'autorité du Juge d'Instruction au Tribunal Judiciaire de Bergerac, avec le soutien d'Europol, a permis de démanteler un groupe criminel organisé impliqué dans une fraude financière à grande échelle et dans le blanchiment d'argent à travers l'Europe.

Plusieurs perquisitions ont été effectuées à Paris le 23 juin. Au total, huit individus - tous d'origine ou de nationalité ivoirienne - ont été arrêtés à la suite de ces perquisitions pour leur implication dans ce système.

Usurpant le nom d'entreprises françaises ou étrangères existantes, les fraudeurs commandaient des marchandises d'une valeur importante avec un délai de paiement de 30 jours. Profitant de ce délai, ils disparaissaient avec les marchandises et n'honoraient jamais le paiement. Au lieu de cela, les criminels déplaçaient les marchandises à travers l'Europe avant de les remettre à un réseau criminel turc chargé de leur vente. Les produits du crime étaient ensuite blanchis et réintégrés dans l'économie légale.

Plus de 80 entreprises, tant en France qu'à l'étranger, ont été identifiées dans le cadre de l'enquête menée avec le soutien d'Europol. Le préjudice total s'élève à au moins 13 millions d'euros.

Europol a soutenu la journée d'action en France en déployant deux de ses spécialistes à Paris. Les preuves saisies au cours de cette action sont maintenant analysées afin d'identifier d'autres pistes d'enquête à travers l'Europe.

ivorycoasttribune.com

publié / mis à jour le 27/06/[email protected]:37

Europol